Ensemble de 24 appartements à Paris, France

Ensemble de 24 appartements à Paris, France

Un projet unique d‘habitat coopératif appelé de maniѐre pertinente « coop coteau» est en train de grandir dans la banlieue Ivry-sur-Seine. Le matériau principal de construction sont des panneaux massifs fabriqués en bois lamellé contre collé croisé (CLT) Novatop d‘un fabricant tchѐque.

ob_6418f75f270d8357aec88bef30616213_sans-titre-1

Actuellement les environs des maisons achevées sont en train d’être aménagés, les premiers appartements devraient être livrés à leurs nouveaux propriétaires au début du mois d’août prochain. Mais cette phase finale réussie a été précédée par six ans de négociations difficiles.
Déjà en 2008, l’architecte Alain Costes et des habitants d’Ivry sur Seine, ont avancé une idée de créer à Ivry pour quelques familles un ensemble de logements de qualité. Ils ont réagi à une situation où la production est à l’arrêt du côté des opérateurs sociaux, et où le privé prend le dessus, en faisant du logement un produit.

Maisons achevées à moitié prix

Ensemble, avec la SCOP Atelier 15, les 24 familles sélectionnées ont participé au projet de la nouvelle habitation collective. Bien qu’il s’agisse d’une localité assez attractive, les négociations avec la mairie concernant le prix d’achat du terrain (252 euros / m2) ont été efficaces en argumentant sur la position “sociale” du projet et en avançant une clause anti-spéculative sur les logements, ainsi qu’avec la banque qui avait proposé un taux d’intérêt plus favorable : dans un but « collectif », les intéressés ont créé une Société Civile Coopérative de Construction (SCCC).   « Le prix de sortie du mètre carré de la superficie utile est de 2 850 euros, ce qui est deux fois moins que dans le reste d’Ivry. Le cout d’achat du logement est égal au prix de revient. Nous avons montré que vraiment chaque personne pouvait pour un prix raisonnable accéder à la propriété d’un logement, relève Alain Costes, mais aussi pour cette raison nous sommes mal perçus par les grands promoteurs immobiliers

Le bois a gagné – pas seulement à cause des finances

L’idée d’une construction maçonnée, prévue à l’origine, a échoué – en comparaison avec des panneaux massifs en bois, car très coûteuse vu que le terrain est un terrain complexe, en pente, avec un acheminement des matériaux très contraints (rues étroites). « De plus, la construction en bois est légère et simple pour la réalisation, observe Leo Garros, nous savons construire des bâtiments en CLT qui sont de basse consommation, fonctionnels sans problèmes, et que nous arrivons à combiner adéquatement avec d’autres matériaux naturels comme par exemple l’isolation. A Ivry-sur-Seine nous avons utilisé de la fibre de lin et cellulose mélangée et la fibre de bois. »
A cause du terrain en pente raide et d’un support sol instable, le concepteur a choisi des fondations sur pilotis en acier. L’utilisation des panneaux en bois Novatop n’a représenté qu’une issue logique – il s’agit d’une construction légère, absolument idéale pour des conditions de départ aussi défavorables.

Les intérieurs  naturels

FR_Construibois_Prudhomme_2011 (19)Dès la phase de conception, il a été clair que les panneaux NOVATOP seraient fournis en qualité visible sans d’autres finitions de surface à l’intérieur. « Nous sommes conscients du caractère unique du système, expliquent les architectes, nous ne nous sommes pas préoccupés des enduits, de la peinture ou du papier peint, et le devis du projet a ainsi diminué. »
Les familles sélectionnées ne sont maintenant qu’à quelques mois de l’acquisition de leur logement de rêve. Certaines ont abandonné le projet à cause des charges administratives ou pour des raisons familiales, mais le noyau dur a persisté – même s’ils se sont engagés à ne pas vendre leur maison pendant 15 ans.

Un nombre de projets semblables engagés ces derniers temps, soit à Paris, soit dans d’autres grandes villes françaises, témoigne du fait que le modèle d’Ivry-sur-Seine est, à sa façon, original et viable. Ces derniers temps il s’agit de 80 réalisations en cours.

FullSizeRender„Nous avons crée une équipe collaborative,“

ajoute Alain Costes au choix du systѐme NOVATOP. „C’est une  grande éxpérience pour nous surtout dans le domaine de l’échange mutuel entre l’architecte, projeteur et fabriquant. Sauf quelques difficultés lors de la mise au point des contrats commerciaux et des calculs statiques, aucun problѐme  n’est apparu. Au contraire, la fabrication a été flexible, l’usinage trѐs fiable et nous sommes satisfaits au maximum avec la qualité du sous-face bois”.

 

 

Construction:
Murs –
NOVATOP SOLID  ép. 84 mm  (1754m2) qualité sous-face avec fibre de lin et cellulose mélangée + ép. 116 mm pour entresols

Plafond – NOVATOP OPEN ép. 227 mm (801 m2) pour toits + ép. 247mm (905 m2) avec isolant en fibre de bois Steico
ToitNOVATOP ELEMENT ép. 160 mm (574 m2) avec isolant en fibre de bois Steico

Architectes:  SCOP Atelier 15
Réalisation: CMB, 2014/ 2015

 

Publié 5.5. 2015

Galerie de photos

Toutes les références

Où aller plus loin

C'est quoi NOVATOP?

Partenaires certifiés